Le Virois Masqué
Vire, l’occupation et le débarquement

Une excellente initiative que cette collecte de témoignages que nous devons à P. Bernard du C.C.A.S. de Vire Normandie, avec le concours de l’association « Vire Autrefois ».

Ces vidéos sont disponibles directement sur Youtube.

Et bientôt la suite avec le retour des prisonnier…

Vire à la fin du moyen âge



Olivier Fournier a créé une très belle vidéo grâce à laquelle vous pouvez tel un drone survoler les murailles et habitations.


Vous reconnaitrez évidemment la Porte Gastinel qui deviendra la Porte Horloge en 1499 (Charles VIII libère la ville d’une tutelle seigneuriale) , l’église Notre Dame, le donjon carré que nous devons à Henri 1er Beauclerc, fils de Guillaume le Conquérant, avec en contrebas l’étendue d’eau de l’écluse. Devant le donjon nous pouvons observer ce qui deviendra la Place du Château. Le défilement est certes trop rapide mais l’effort est plus que louable et donne envie de remonter dans le temps avec la machine d’HG Wells ou de la DeLorean du Doc.

Et surprise, nous pouvons apercevoir dans cette enceinte fortifiée, à la 28ème seconde, un moulin à vent

Réalité ou pas ? Y avait il un moulin à vent intra muros ?

Une belle exposition, mais pas pour tous.

L’Association des Collectionneurs Virois présente une exposition au thème alléchant: « Vire en baraquements ».

Autrement dit, la ville de Vire a essentiellement, suite au bombardement du 6 juin 1944, , été détruite, puis d’abord été reconstruite avec des baraques en bois, qu’elles soient suédoises ou américaines.

Comme indiqué sur l’affiche, l’exposition se trouve dans la Porte Horloge et donc, comme vous pouvez le constater, l’entrée n’est pas possible pour tout le monde:

Donc pour y accéder, mieux vaut pourvoir être capable de franchir ces marches. sans compter qu’ensuite, il faut pouvoir monter le long d’un escalier disons… pentu:

Pensez donc aux difficultés pour quelqu’un qui a des problèmes de marche sans compter les personnes handicapées. Peut on ainsi priver une partie de la population d’une telle exposition ? Certaines personnes ayant vécu dans te telles baraques, âgées maintenant, seront dans l’incapacité d’en profiter, sans compter certains enfants privés du contenu pédagogique.

L’association n’est absolument pas à mettre en cause. Mais Vire ne bénéficie pas d’une salle d’exposition digne d’elle.

Fut une époque où une salle permettait d’accueillir un tel travail, la Chapelle du Musée. Malheureusement, elle a été accaparée par le musée et depuis, il n’y a plus rien. Nous ne changerons pas la Porte Horloge mais cette exposition devrait avoir sa place dans un lieu accessible.

Alors nous pouvons nous retourner vers les adjointes aux associations et à la culture, que comptez vous faire ?

Pouvez-vous ainsi laisser de côté une partie de la population ?

C’est dommage car bravo à l’Association de Collectionneurs Virois, la visite est passionnante et les images qui suivent donneront des regrets à ceux qui ne peuvent en profiter.

Alors pour les mobilités douces, il y a quelque chose à faire !!!

Les temps changent

Fut une époque où certaines dates étaient pour les enseignants l’occasion d’accompagner et d’encadrer les enfants afin de leur expliquer le sacrifice de leurs anciens. Mais à défaut de choisir une autre date, ils ont trouvé judicieux de prendre celle ci pour avancer leurs revendications. Peut être ces jeunes alliés auraient ils du venir se sacrifier sur nos plages le 7 juin 1944…

Les politiques et l’Histoire

Le 16 juillet, un tweet de Mathilde Panot (chef de file de la France Insoumise) avait enflammé l’hémicycle.

“Il y a 80 ans, les collaborationnistes du régime de Vichy ont organisé la rafle du Vél’ d’Hiv’. Ne pas oublier ces crimes, aujourd’hui plus que jamais, avec un président de la République qui rend honneur à Pétain et 89 députés RN!”, a écrit la présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale.

Il y a 80 ans, les collaborationnistes du régime de Vichy ont organisé la rafle du #VeldHiv
Ne pas oublier ces crimes, aujourd’hui plus que jamais, avec un président de la République qui rend honneur à Pétain et 89 députés RN !

Mathilde Panot avait compété plus tard avec:

« « Une commémoration, c’est aussi un moment où nous devons pointer des responsabilités. S’il y a devoir de mémoire, il y a aussi devoir de vigilance sur les résurgences », argumente Mathilde Panot. « Ce que j’ai voulu dire avec ce tweet », poursuit la députée, « c’est que non seulement il y a 89 députés RN à l’Assemblée nationale, ce qui (…) nous fait dire qu’il faut toujours continuer la lutte contre les théories et les idées d’extrême droite, racistes et antisémites, mais aussi qu’il n’est pas admissible de rendre hommage à Pétain ».

Mathilde Panot faisait référence à une déclaration d’Emmanuel Macron disant que Philippe Pétain avait été un grand soldat même si celui ci avait plus tard « conduit des choix funestes ».

Donc nous ne pouvons selon Mathilde Panot séparer les deux personnages. Soit.

Mais Mathilde Panot devrait s’intéresser à un parti membre de la NUPES. Le Parti Communiste Français.

C’est un parti qui a approuvé le pacte germano soviétique en 1939 entre Hitler et Staline. Maurice Thorez Secrétaire Général du PCF se trouve mobilisé et déserte même pour aller se réfugier en Russie pour ne pas se battre contre l’Allemagne nazie.

D’ailleurs le PCF ne rentrera en résistance contre les nazis que quand ceux ci briseront le pacte germano soviétique lors de l’opération Barbarossa en juin 1941. Il ira même jusqu’à demander à l’occupant de pouvoir faire paraitre l’Humanité

Alors quel parti est le PCF avec lequel fait alliance LFI ? Celui qui ne résiste pas et ne suit pas De Gaulle ou celui qui ne rentre en guerre que parce que la Russie est agressée ? Y aurait il deux partis Madame Panot ?

Notez bien que je parle bien là du Parti Communiste Français, pas des communistes dans leur globalité.

Certains comme Georges Guingouin sont entrés très rapidement en résistance, en ne suivant pas la ligne officielle du parti. Après mains conflits avec celui ci, il libèrera la ville de Limoges.

Il finira par être exclu du PCF, toujours dirigé par Maurice Thorez, qui malgré son inaction pendant la guerre et devenu ministre. C’est là un parti reconnaissant.

Il est d’ailleurs à noter qu’actuellement, dans les manuels russes d’histoire, Poutine efface l’existence du pacte germano-soviétique.

Pour trouver une autre preuve de l’ignorance voulue ou feinte des politiques, je vous présente Boris Vallaud

Le 6 juillet 2022 à l’Assemblée Nationale, il déclare: désignant le Rassemblement National

« Ceux dont vous êtes les héritiers n’étaient pas dans ces murs en 1946 ».

Le Rassemblement National est issu des cendres du Front National qui avait été créé par des partisans d’extrême droite dont certains il est vrai étaient issus de partisans (ou membres actifs) de l’occupation, membres de l’OAS etc.

Mais Boris Vallaud parlait de l’extrême droite en 1946.

Or cette extrême droite, si elle avait voulu renverser la République en février 1934 s’était trouvée bien partagée lors de l’agression de l’Allemagne en 1940. Certains se sont retrouvés à côté de Pétain à Vichy, mais d’autres se sont retrouvés à Londres avec De Gaulle.

Tout comme certaines personnalités de gauche se sont retrouvées à Vichy, d’autres à Londres.

Pour ceux qui voudraient approfondir le sujet, je vous propose de visionner ces deux documentaires avec comme intervenants Pascal Ory et Olivier Wieviorka peu soupçonnables d’être d’extrême droite.

Nous pouvons aussi nous rappeler de la déclaration de Lionel Jospin en 1998, à l’Assemblée Nationale, assimilant la droite d’alors à l’esclavage. Il avait eu, lui, l’élégance d’exprimer ses regrets.

Et si on vous disait que le président qui a aboli l’esclavage aux USA, Abraham Lincoln était Républicain alors que de nombreux démocrates étaient esclavagistes !

La sécheresse à Vire

Pour poursuivre sur le sujet de la sécheresse, en espérant que tout le monde ait le respect citoyen des recommandations, remontons un peu dans le passé.

Il ne fait nul doute que la pénurie d’eau actuelle soit due à l’action de l’homme. Mais si nous remontons 881 ans en arrière, nous pouvons retrouver trace d’un tel dysfonctionnement (pour des causes évidemment différentes).

En 1985, Marcel Dubock faisait publier aux Editions Corlet un ouvrage « Radioscopie d’un canton du Bocage » – Beny-Bocage et alentours ».

Dans cet ouvrage, à la page 36, nous apprenons qu’un tel épisode est déjà arrivé en 1141 avec des conséquences qui seront je l’espère oubliées:

S’ensuivent différents tourments histoire de rendre la vie des Bocains plus difficile:

Enfin la sécheresse revient en 1315, une catastrophe de 13 mois:

Pour les courageux qui sont avides de connaitre la suite, la récompense au début de la page suivante:

Espérons qu’une telle succession d’épreuves nous sera épargnée !

****************************************************

EDIT du 17 août: la peste est en fait arrivée en Europe en 1347 donc le texte ci dessus est à prendre avec des pincettes. Du moins en partie.

Les sources sont citées à la fin du livre. Mais l’histoire est une science qui avance…

De l’Alsace au Dombass ?

En 1871, suite à la défaite lors de la guerre franco-prussienne, la France avait au traité de Francfort, été obligée de céder une partie de son territoire à la Prusse, à savoir l’Alsace et la Moselle.

En aparté, à cette occasion, De nombreux alsaciens avaient quitté leur ville d’origine, Bischwiller, pour venir s’établir à Vire.Bischwiller  avait des activités drapières donc Vire ayant aussi un fort passé drapier a profité de leur savoir faire.

Les petit écoliers français avaient dans leur cartable ce manuel d’histoire, le Lavisse dont voici un exemplaire de 1887 (cours moyen).

Ce manuel tirait son nom de son créateur, Ernest Lavisse (1842 1922) historien français, créateur de manuels d’histoire de France et chantre du roman national.

Et voici donc ce que les enseignants à l’époque devaient faire entrer dans la tête de leurs élèves:

Autrement dit, on a appris à des enfants à se préparer pour se venger afin de récupérer un territoire considéré comme faisant partie du territoire national. 42 ans après le traité de paix, une nouvelle guerre éclatait. Un conditionnement psychologique était mis en place, qui les préparait à devenir militaires, aptes à entrer dans un engagement contre nos voisins.

Le motif n’était pas officiellement pour que l’Alsace Moselle revienne à la France mais on avait appris à des générations d’enfants à haïr les Allemands et à se tenir prêts à leur faire la guerre.

On ne peut directement faire d’analogie avec le Dombass mais il faut prendre garde à ce que des générations de Russes et d’Ukrainiens ne ruminent une vengeance bien des années plus tard.

La paix est un phénomène qui se prépare. Par contre, les pacifistes n’en sont pas forcément les meilleurs promoteurs.

Ce programme scolaire est écrit 16 ans après la Commune.

Voici comment Lavisse présentait les évènements:

Cette présentation de la Commune n’est pas celle de l’assemblée à forte tendance royaliste qui avait été élue en 1871 et avait élevé Adolphe Thiers comme Président de la République mais une assemblée vraiment républicaine:

Quand une carte postale raconte une histoire

Les cartes postales sont un reflet du passé. Elles racontent la ville avant les bombardements, les attitudes, les habillements etc. Par exemple:

Nous reconnaissons ici une scène de marché au pied de l’église Notre-Dame au centre de la ville de Vire.

Mais quand on retourne la carte, on peut en apprendre parfois encore plus sur les comportements de l’époque:

Le destinataire d’abord: le directeur du Petit Journal. Ce journal de tendance modérée fut créé en 1863 et termina en 1944. Il fut au début du XXème siècle un des journaux au tirage le plus important.

Le texte maintenant. L’orthographe prête à sourire mais le fond du texte beaucoup moins.

Le monsieur qui a écrit cette carte à un journal important de l’époque réclame la peine de mort pour un dénommé Solleilland (il m’a fallu faire quelques recherches) Albert de son prénom.

Nous sommes le 31 janvier 1907à Paris.
Albert Soleilland, 26 ans, employé dans un magasin de meuble, était chargé d’emmener la fille d’un couple d’amis, la petite Marthe, 12 ans, voir un spectacle.

L’individu, à la place, emmène la petite fille chez lui, la viole, l’étrangle, la poignarde en plein cœur puis emballe son corps et l’enferme dans une consigne à la gare de l’est.

L’individu sera condamné à mort le 23 juillet 1907 puis gracié (par le président Armand Fallières, hostile à la peine de mort) donc condamné aux travaux forcés à perpétuité à l’Île Royale (Guyane).

Par contre, cette grâce provoquera une immense émotion populaire et le Petit Journal organisera un sondage auprès de son lectorat pour lequel il obtiendra 1.500.000 réponses avec 74 % de réponses favorables à la peine de mort dont celle ci, vraisemblablement provenant d’un Virois.

Maintenant, il écrirait un mail.

Albert Soleilland mourra en 1920 de la tuberculose en Guyane.+

Mais ce Virois ne sera pas le seul à participer à cette pétition.

Ainsi, nos compatriotes suivants:

Décret Crémieux et élections présidentielles

En 1830, la France conquiert ou envahit l’Algérie et commence la colonisation.

Le 4 septembre 1870, Adolphe Crémieux (Député de Paris sous le Second Empire), devient membre du Gouvernement de la Défense Nationale qui assure le gouvernement du pays après l’abdication de Napoléon III.

Il fait adopter les 21 et 22 octobre 1870 le décret Cremieux qui assure automatiquement aux Israëlites indigènes du territoire algérien la citoyenneté française.

Il l’accorde également en principe à d’autres indigènes sur leur demande mais n’est que rarement accordée.

Adolphe Crémieux (1798-1880)

Ce décret est abrogé le 7 octobre 1940 par Marcel Peyrouton, ministre de l’Intérieur de Philippe Petain.

Il se trouve qu’un candidat à la présidence de la République, Eric Zemmour, prétend que Pétain a protégé les juifs français pendant la guerre.

Or, imaginons que ce décret soit toujours en place. Cet individu, d’origine juive donc concerné par ce décret, n’aurait pas la nationalité française donc ne pourrait prétendre à la plus haute fonction de la République.

Étonnant, non ?

La suite: le 14 mars 1943 Le Général Giraud abroge le fameux décret et les lois antisémites qu’il juge discriminatoires

Le 22 octobre 1943, le CFLN  (qui faisait suite à la France Libre du Général de Gaulle) rétablit le décret Crémieux et donc redonne la nationalité française aux juifs d’Algérie.

Alors Monsieur Zemmour, on dit merci De Gaulle ou merci Pétain ?