Le Virois Masqué
Français tous égaux ?

Normalement dans la République Française, tous les citoyens sont égaux.

Or, il semble qu’en Nouvelle Calédonie, ce ne soit pas le cas.

Le corps électoral votants était jusqu’ici fixé à il y a 25 ans. donc 1998; Des gens installés il y a 24 ans étaient des citoyens dont l’avis ne comptait pas autrement dit des sous citoyens. Et des supposés citoyens nés sur en NC depuis 25 ans ne pourraient non plus décider de l’avenir du territoire.

L’Assemblée Nationale et le Sénat en ont décidé autrement et ramené cette limite à il y a 10 ans.

Des partis de gauche ont voté contre cette proposition de loi.

Mais imaginons que la même décision se fasse en métropole.

Imaginons que le corps électoral soit bloqué à 25 ans pour éviter que de récents immigrés puissent occuper plus de place sur le champ électoral. Nul doute, qu’à juste titre, ces partis de gauche crieraient à la xénophobie et trouveraient qu’on ne considère pas tous les citoyens français comme égaux.

Ces partis se servent des arguments électoraux de l’extrême droite en métropole et les appliquent en Nouvelle Calédonie. En effet, l’extrême droite (les têtes de listes n’osent tout de même pas) nie dans l’hexagone la qualité de français même à de jeunes enfants d’immigrés: le fameux « Français de papiers » !

Alors, deux poids deux mesures ? Ce qui est valable en Nouvelle Calédonie ne serait pas valable en France ?

LFI effile sa crédibilité

Voici un extrait de Franc Tireur du 13 mars 2022.

Donc pour résumer, dans un lycée parisien, des élèves arrivent avec un voile, le proviseur demande de l’enlever. Une élève refuse et accuse celui ci de l’avoir giflée. Ce que nie le proviseur.

Toujours est il que la député LFI Danielle Simonnet en rajoute une couche:

Le proviseur se retrouve avec des menaces de mort. Tous ceux qui ont été émus par l’assassinat de Samuel Paty et Dominique Bernard apprécieront très peu cette intrusion du politique dans cette affaire.

*******************************************************************************************************

Dans un ordre d’idée similaire, la dessinatrice Coco a présenté une caricature dans Charlie Hebdo:

Un gamin de Gaza poursuit un rat vraisemblablement pour le manger et une adulte l’en empêche car en temps de ramadan, on ne doit pas manger avant le coucher du soleil.

Humour noir, humour crade, humour Charlie. On aime ou pas.

Mais quand on est Charlie, soit on aime, soit si on aime pas, on ne rit pas, on ne regarde pas et on ne dit rien.

Or des députés LFI là encore se sont démarqués en protestant contre ce dessin. Sarah Legrain, Sofian Chikirou et Carlos Martens Bilongo ont protesté contre ce dessin.

Sofia Chikirou allant même jusqu’à écrire « Vous n’aurez pas notre haine, mais vous la méritez. » reprenant d’une manière qu’on peut appeler ignominieuse, le titre du livre écrit par un journaliste dont l’épouse a été assassinée au Bataclan « Vous n’aurez pas ma haine ».

Et Sarah Legrain a écrit « Tout bonnement immonde. Et venez pas pleurer sur la liberté d’expression. Vous l’avez. Juste quand vous en faites n’importe quoi avec, ne vous étonnez pas qu’on vous le dise. »

Cette ancienne professeur de français (j’ose le dire, c’est une personne publique, c’est sur le site de l’Assemblée Nationale et dans sa profession de foi (pour G. P.)) aurait elle enseigné à ses élèves une liberté d’expression à géométrie variable ?

Le Rassemblement National a beaucoup de mal à faire du ménage dans son parti. Il semble que La France Insoumise aussi et comme ses membres occupent encore plus l’espace médiatique par leurs sorties, c’est encore plus visible.

Réactions à la démission du maire de Vire

Suite à la démission de maire de Vire, Marc Andreu Sabater, il est curieux de voir la variété des réactions.

Freddy Sertin ex directeur de cabinet du maire et ex député de l’arrondissement salue son engagement:

Rien de plus normal.

Pascal Martin souhaite un bon rétablissement et souligne une opposition… politique

Mais la plus curieuse réaction a été celle de Régis Picot, adjoint (et directeur de la radio).

On dirait qu’il a eu un pistolet dans le dos pour être obligé de répondre quelque chose. « Proche de ma famille » et pourquoi pas « proche de moi » puisqu’il était ami d’enfance ?

Et à qui doit il sa « carrière » politique sinon à Marc Andreu Sabater qui l’a mis sur sa liste ?

Il a finalement renoncé à postuler pour la place de maire. Il aura au moins compris que la trahison ne paie pas toujours.

——————————————————————————————————————————

Donc notre ex maire, donc déchargé d’un lourd poids, mais toujours conseiller général a pu assister à nouveau, depuis quatre mois, à une réunion du dit Conseil Général.

Le président a été content de l’accueillir à nouveau, soulignant que des oppositions ne l’avaient pas ménagé.

Cette opposition a répondu:

Comme quoi la violence de sa réponse montre la conscience de sa culpabilité.

Mais à la violence ils nous ont habitués.

Quand Mélenchon relance Pétain

Suite au discours de politique générale de Gabriel Attal, premier ministre, devant la représentation nationale, Jean Luc Mélenchon a émis ce tweet:

Donc « le discours le plus réactionnaire depuis un siècle ».

Ou comment recrédibiliser ou réhabiliter les discours de Pétain et Laval !

Bien Jean-Luc. La maison de retraite te tend les bras !

Changement de fonction, changement de look

Ce monsieur que vous ne connaissez peut être pas s’appelle Rodrigo Arenas. Il est né de parents exilés chiliens et venu en France à 4 ans. Il accède à la fonction de co-président de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) soit la plus importante fédération de parents d’élèves.

Le monsieur est souvent présent sur les plateaux de télévision, au moins sur les écrans à l’occasion de la crise du covid. On le voit souvent vindicatif à propos des conditions du confinement. Mais jamais, au grand jamais il n’est fait état de ses opinions politiques.

Mais en juin 2022, nous le retrouvons (à droite) à l’Assemblée Nationale, élu avec l’étiquette France Insoumise. Quelle surprise ! Les parents d’élèves allant voter pour des listes de représentants sont ils vraiment au courant de ceux pour qui ils mettent un bulletin dans l’urne ?

De la suite d’une démission

Tout d’abord, attardons nous sur ce titre accroche de Ouest France:

Dans le langage internet, c’est ce qu’on appelle un « putaclic ». Son objectif est de faire cliquer le plus possible pour voir ce qui se cachait derrière une interrogation aussi provocante.

Ce genre de méthode n’est vraiment pas digne d’un grand quotidien comme Ouest France. Qu’est ce qui les empêchait de dire dans cette accroche ne venait que d’une personne qui cherche à approcher un pouvoir pour l’instant hors de sa portée.

Donc en cliquant sur cette une tapageuse, on arrive sur ce lien:

https://www.ouest-france.fr/politique/elisabeth-borne/demission-delisabeth-borne-sans-portefeuille-osera-t-elle-mettre-les-pieds-dans-le-calvados-aaf4b3e8-ae52-11ee-aeab-9ccdc43864cb

Et on s’aperçoit que cette question ne provenait que d’un LFI (La France Insoumise) dont les méthodes en dehors de l’Assemblée Nationale sont décidément les mêmes que dans l’Assemblée. Le respect des personnes reste au second plan.

Ainsi dans son communiqué, il affirme: « Désormais sans portefeuille, osera-t-elle mettre les pieds dans le Calvados et assumer le rôle de députée, alors même qu’elle a méprisé cette fonction parlementaire pendant 19 mois ?« 

Mais depuis 19 mois, ses collègues de LFI prennent l’Assemblée Nationale pour une cour de récréation, multipliant les rappels à l’ordre et les sanctions, dus à des comportements méprisants cette fonction parlementaire.

Nul doute que s’il avait été élu, Noë Gauchard aurait été à l’unisson de ses petits camarades.

Et le fait de ne ni vivre, ni travailler dans une circonscription n’est pas une obligation et que je sache, il n’avait en aucune manière reproché à Jean Luc Mélenchon de ne pas avoir travaillé ni vécu à Marseille.

Monsieur Gauchard voulait surtout qu’Elizabeth Borne démissionne de son mandat pour pouvoir se présenter à une nouvelle élection. On refait le match en quelque sorte.

Le lendemain, aujourd’hui, Monsieur Gauchard est évidemment très déçu et, comble du comique, déclare au micro de Vire FM que

Ce qui est drôle quand on sait que le 11 décembre, le RN et la NUPES se sont alliés pour voter la motion de rejet de la loi Darmanin sur l’immigration, empêchant ainsi les députés de voter des amendements sur cette loi.

Et cet effet kiss mais pas cool, renvoyant le dossier dans les pouvoirs des élus Républicains qui se sont fait plaisir en le droitisant.

Donc faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Je ne me souviens pas que Monsieur Gauchard ait demandé à ce que Adrien Quatennens remette son mandat en jeu après avoir frappé sa femme. Délit peu important je suppose.

Allez demander à lutter contre les violences faites aux femmes ensuite !

Je ne me souviens pas non plus que Monsieur Gauchard ait demandé à Danièle Obono de remettre son mandat en jeu suite à son soutien au Hamas le 7 octobre (ce sont des résistants).

Je ne me souviens pas non plus que Monsieur Gauchard ait demandé à David Guiraud de remettre son mandat en jeu suite à ses propos antisémites à Tunis…

Et si Vire changeait de département ?

Nous voyons qu’actuellement, la politique nationale est sens dessus dessous. Le RN qui se met d’accord avec la gauche pour empêcher tout débat à l’Assemblée Nationale puis, après le CMP vote comme la majorité (alors que son président Jordan Bardella hésitait entre abstention et non le matin).

Bon, toujours du côté du manche, dans le camp de ceux qui gagnent.

Et l’opposition de gauche qui au lieu de pouvoir discuter d’amendements si elle avait accepté la discussion se retrouve avec un texte plus dur que ce qu’elle prétendait vouloir.

En ce qui concerne la politique départementale, il en est de même. Regardons le Calvados. Jean Léonce Dupont classé Union centriste (disons centre droit) décide de la fermeture du collège du Val de Vire ce qui provoque dans notre commune l’agitation que l’on sait.

Agitation bien exploitée par l’opposition de gauche (en se privant d’ailleurs de celle de droite. Par exemple Dupont Aignan de passage à Vire s’est aussi ému de cette fermeture mais Gaëtan Ptévert, leader de la fronde,, sous des couverts apolitiques, préférait; aller chercher le soutien du très médiatique et vociférant Arthur Delaporte de la non moins agitée insoumise Manon Aubry ou du falot Noë Gauchard dont la dernière manifestation dans le Bocage s’est faite dans la bonne humeur dans une fête le jour du tristement célèbre 7 octobre sans même l’évoquer.

Imagine t’on des Israéliens faire la fête le jour du massacre du Bataclan sachant que des Israéliens soient morts. En l’apprenant, la moindre des choses était d’y mettre un terme.

Allez comprendre… Mais nous digressons.

Passons dans le département de la Manche. Le président depuis le 1 juillet 2021 est Jean Morin.

Élu sans étiquette Conseiller Départemental de Créances, s’étant présenté sous la bannière « Majorité Départementale » il peut être considéré comme droite/centre droit, un peu l’équivalent de Jean Léonce Dupont.

Il a un livre blanc sur la situation des collèges mais à l’opposé de Jean Léonce Dupont, il décide de ne rien décider et range le livre blanc dans un tiroir. En effet, s’il suit les préconisations de ce livre blanc, 6 collèges pourraient être fermés comme celui de Sourdeval. Donc il est urgent d’attendre.

Et là, non seulement une grande partie de sa propre majorité mais également son opposition de gauche se sont élevés contre cet enterrement de première classe. Si je reprends les propos tenus par Karine Duval, porte-parole de l’opposition de gauche, « l’engagement de ne pas fermer de collèges, sans en avoir débattu auparavant avec les élus constitue un chemin réducteur dans le seul but de l’immobilisme »

Donc la gauche dans la Manche réclame un débat, quitte à mettre en jeu l’existence des collèges, alors que la logique eut voulu qu’elle se satisfasse d’un statu quo alors que dans le Calvados, elle s’élève contre une fermeture en réclamant plutôt l’immobilisme, et contre toute anticipation.

Comprendre la politique nationale n’est pas plus facile que comprendre la politique départementale.

Mais si on veut bien prendre du recul et regarder ça avec humour…

Pour répondre à la question titre, c’est bien possible que ça ne changerait rien mais l’opposition de gauche ne bougerait pas là semble t’il.

Une boussole pour Amnesty International !!!

Amnesty International a interpelé le député de la circonscription, Freddy Sertin, à propos de de la suppression de l’aide médicale d’Etat. Juste combat s’il en est. Il est vrai que tout un chacun a droit d’être soigné qu’il soit de nationalité française ou pas.

Et que quoiqu’en disent certains imbéciles, des jeunes de 20 ans ne prennent pas des risques encensés en traversant le désert, les risques d’esclavage en Lybie et la traversée de la Méditerranée (avec le racket qui va avec) pour se faire changer un dentier ou se faire installer une prothèse auditive.

Par contre, cette association est restée bien muette au lendemain des meurtres horribles en Israël le 7 octobre. Enfin pas tout à fait, mais elle a refusé de qualifier cette action de terroriste. Tout comme je suppose les meurtriers du Bataclan n’étaient pas des terroristes.

Nous avons également remarqué que la lutte contre l’antisémitisme, qui montrait sa vitrine lors du défilé du dimanche 12 novembre, ne fait plus partie de leur catalogue.

Je vous invite par exemple à aller sur le site officiel d’Amnesty et de taper « antisémitisme » dans leur moteur de recherche et c’est le néant.

Quand on suit l’actualité sur leur site, ils parlent des bombardements et des victimes civiles ce qui est une réalité mais quid des populations gardées par le Hamas comme bouclier humain et des otages (de bébés à vieillards) là encore c’est le néant.

Alors Amnesty, pourquoi être aussi sélectif ?

Une autre association locale est restée bien sourde sur le sujet: le Collectif Samuel Paty. Je serais curieux de connaître la pensée de ce courageux professeur. Je pense qu’il aurait préféré qu’une association portant son nom soutienne ce combat.

Faut il terminer par le représentant de la NUPES, Noé Gauchard, dont nous avons déjà constaté l’absence d’empathie le lendemain du drame du 7 octobre, et qui depuis ne pense qu’à s’attarder sur l’agenda de la première ministre. Chacun ses priorités. On ne connait toujours pas ses pensées sur l’antisémitisme. La NUPES existe à Saint Jean le Blanc alors qu’elle n’existe plus en France. Le petit village qui résiste…

Il est loin le temps où une vraie gauche s’emparait du combat contre le racisme et l’antisémitisme. Pour les élus ou voulant l’être, elle envisage dorénavant ses choix comme une entreprise adopte une stratégie marketing. Elle vise a attirer vers elle un public et fait des choix en fonction.

Des élus dignes de ce nom devraient faire leur choix avant. Les principes d’abord.

Toutes les personnes sus citées se prétendent de gauche mais ne le sont pas.

Il est temps qu’une vraie gauche achète une boussole avant que le RN (ex FN faut il le rappeler) n’attire son public !

Rêve partie contre rave party ?

Au lendemain de la tuerie effectuée le 7 juin par le Hamas, en Israël, le député de la circonscription réagissait en exprimant sa solidarité avec le peuple israélien:

https://www.facebook.com/freddy.sertin

Le lendemain, son opposant Noë Gauchard se félicitait de la fête de la NUPE à Saint Jean le Blanc S avec des personnalités nationales, les députés Manon Aubry, Chantal Jourdan et Elsa Faucillon. Nous pouvions nous attendre à une réaction suite à ce terrible évènement et… rien?.

Mais pas un mot de condamnation de ce lâche attentat. En cherchant sur la page facebook de Mr Gauchard, on voit qu’il a passé une bonne journée avec plein d’amis. Les horreurs de la veille n’a pas empêché de faire une bonne fête.

https://www.facebook.com/GauchardNoe

Captation sur la page de Noë Gauchard

Il faut dire que l’union affichée à Saint Jean le Blanc s’est fracassée au niveau national sur une appréciation bien différente entre un pogrom dénoncé par le PC et un acte de résistance de LFI.

Mais pour qu’une fête se passe bien, on ne traite pas les sujets qui fâchent.

Au fait, cette réunion, avait comme projet de gouverner ensemble, un rêve, ou juste de faire la fête comme une certaine rave party ?

Chacun ses priorités…

C’était la veille

Journalisme et démocratie

Christophe Lécuyer avait en partie présenté le tableau ce matin du mardi 29 août en annonçant le conseil municipal du même soir.

En partie seulement car si la présentation administrative était exacte, la partie, disons humaine était partielle et partiale car il avait l’avis de la majorité frondeuse seulement (il suffisait de frapper à la porte de son directeur) car je doute que le maire soit allé lui faire ses confidences.

Il avait aussi prévenu, le conseil serait filmé. En effet, il n’est pas filmé à chaque fois mais comme à chaque fois qu’un esclandre est prévu, la caméra de Vire FM est là pour diffuser en direct les images sur la page Facebook mais nous y reviendrons.

4 conseillers municipaux prennent la parole, dans l’ordre Gérard Mary, Yoann Lefebvre, Cindy Coignard et Éric Dumont. Les trois derniers annoncent ne plus vouloir continuer comme adjoints mais comme conseillers municipaux hors de la majorité municipale mais également hors opposition municipale.

Tous semblent avoir des récriminations contre la réintégration de Marie Odile Morel alors que lorsqu’elle avait été démise de ses fonctions, je n’ai pas souvenir que quiconque des quatre mousquetaires s’en était publiquement félicité.

Le déchiffrage des propos de Gérard Mary reste difficile et par charité, nous mettrons ça sur le compte d’une mauvaise sonorisation de la salle mais sa manière de fuir absolument le regard de son voisin, le maire, était, disons, amusante.

D’ailleurs, personne n’a pris le risque de l’applaudir.

A chacune des interventions des ex adjoints, nous entendons quelques applaudissements et apercevons distinctement Régis Picot y participer.

J’ai d’ailleurs l’occasion d’en faire la remarque sur la page Facebook de la radio:

Mais ne cherchez pas cette remarque actuellement sur la page Facebook car vers minuit, le commentaire est supprimé, mon accès à la page est interdit. Ainsi va la démocratie sur le média de Régis Picot. Alors que comme vous pouvez le lire, propos était ironique, aucunement injurieux. Mais tous les avis ne sont pas bons à être entendus.

Heureusement, il existe d’autres façons d’accéder à la page.

Je disais que je reviendrai sur la captation vidéo de la réunion, pour dire que uniquement les prises de parole des 4 adjoints ont été enregistrées, le reste ne devant certainement pas intéresser la population viroise.