Le Virois Masqué
Français tous égaux ?

Normalement dans la République Française, tous les citoyens sont égaux.

Or, il semble qu’en Nouvelle Calédonie, ce ne soit pas le cas.

Le corps électoral votants était jusqu’ici fixé à il y a 25 ans. donc 1998; Des gens installés il y a 24 ans étaient des citoyens dont l’avis ne comptait pas autrement dit des sous citoyens. Et des supposés citoyens nés sur en NC depuis 25 ans ne pourraient non plus décider de l’avenir du territoire.

L’Assemblée Nationale et le Sénat en ont décidé autrement et ramené cette limite à il y a 10 ans.

Des partis de gauche ont voté contre cette proposition de loi.

Mais imaginons que la même décision se fasse en métropole.

Imaginons que le corps électoral soit bloqué à 25 ans pour éviter que de récents immigrés puissent occuper plus de place sur le champ électoral. Nul doute, qu’à juste titre, ces partis de gauche crieraient à la xénophobie et trouveraient qu’on ne considère pas tous les citoyens français comme égaux.

Ces partis se servent des arguments électoraux de l’extrême droite en métropole et les appliquent en Nouvelle Calédonie. En effet, l’extrême droite (les têtes de listes n’osent tout de même pas) nie dans l’hexagone la qualité de français même à de jeunes enfants d’immigrés: le fameux « Français de papiers » !

Alors, deux poids deux mesures ? Ce qui est valable en Nouvelle Calédonie ne serait pas valable en France ?

Vire, l’occupation et le débarquement

Une excellente initiative que cette collecte de témoignages que nous devons à P. Bernard du C.C.A.S. de Vire Normandie, avec le concours de l’association « Vire Autrefois ».

Ces vidéos sont disponibles directement sur Youtube.

Et bientôt la suite avec le retour des prisonnier…

Vire va t’elle tenir le coup ?

Vous savez tous qu’un psychologue doit parler avec tact et subtilité. Il doit savoir saisir les problèmes et les difficultés de ses patients et tout faire pour qu’il les surmonte. Faire voir la réalité pour franchir l’obstacle avec le minimum de dommages afin que son avenir soit le plus rose possible.

Très récemment, l’un d’eux a tenté de faire montre de toutes ces qualités en donnant un entretien à La Voix Le Bocage.

Jugeons sur pièce.

Le mieux avant de faire quelques observations, est de consulter le lien menant à l’article de cet excellent journal:

https://actu.fr/normandie/vire-normandie_14762/repercussion-de-la-fermeture-du-college-du-val-de-vire-un-psychologue-repond_60873961.html

Le moins qu’on puisse dire est que ce professionnel ne mâche pas ses mots. Les marchands de cordes ont des chances de faire fortune.

Si la fermeture d’un collège fait risquer une telle épidémie de dépressions, a t’il entendu parler de tous les établissements scolaires précédemment fermés dans notre bonne cité ?

Alors: l’Ecole de la Route d’Aunay, l’Ecole Paul Nicolle (appelée il y a longtemps le petit lycée), la Maternelle de Neuville, la Maternelle Charles Lemaître, l’Ecole du Colombier, tous ces établissements concernant des enfants très jeunes donc susceptibles d’être encore plus fragilisés. Il y a eu la disparition du Collège Marie Curie pour parler de plus âgés. Sans oublier des regroupements d’écoles, Malraux / Saint Exupéry, Tour aux Raines / Castel et les Lycées Maupas et Curie.

Avons nous subi suite à ces incidents éducatifs des épidémies dépressives ? Il serait bon dans ce cas d’étayer par des statistiques solides.

Comme nous le disions en préambule, un psychologue normalement doit aider le patient à surmonter des épreuves au lieu d’affoler la population et de jeter ainsi de l’huile sur le feu.

Et aider des parents dans une lutte socio-politique est tout à fait compréhensible mais pense t’il que l’instrumentalisation des enfants leur est vraiment psychologiquement profitable ? N’aurait-il pas été préférable de les tenir à l’écart car en cas d’échec des démarches, ils risquent d’être encore plus affectés.

De plus, leur participation à des manifestations anti démocratiques comme la perturbation du Conseil Général est une mauvaise manière faite à leur instruction civique.
Ce n’était pas la meilleure manière d’apprendre la citoyenneté.

D’autre part, comme il professe maintenant dans le Sud Manche, que pense t’il de la démarche de la minorité de gauche alliée d’une partie partie de la majorité qui ont poussé à mettre en débat l’existence de petits collèges alors que le président du département Jean Morin voulait les préserver ? Voir pour plus d’information l’article de Ouest France:

https://www.ouest-france.fr/normandie/avranches-50300/colleges-de-la-manche-taxe-dimmobilisme-le-president-du-departement-contraint-a-un-debat-d07aa816-9b56-11ee-83ae-1fd73f8e6449

Peut être interviendra t’il dans des journaux manchots pour venir au secours du président Morin ?

Un paragraphe important de l’article est à noter, passage que nous nous permettons de reproduire ici:

D’abord parler de « mensonges perçus de politiciens » relève de propos poujadistes. Car ces politiciens ne sont rien d’autre que certains d’entre nous qui se sont présentés aux suffrages et ont été élus. Rien n’empêchait ce monsieur d’avoir au moins le courage de se présenter devant ses concitoyens..

Ensuite il évite de préciser quels sont les politiciens visés. Peut être ceux qui siègent encore au conseil municipal, et qui étaient au courant de cette suppression et qui contrairement au maire n’ont pas assumé la démarche ?

Car il vise bien plusieurs personnes. Des précisions auraient certainement été appréciées des électeurs pour de futurs scrutins.

Mais comme disait un certain Carl Gustav Jung psychiatre et psychologue suisse : « Réfléchir, c’est difficile. C’est pourquoi la plupart des gens jugent. »

LFI effile sa crédibilité

Voici un extrait de Franc Tireur du 13 mars 2022.

Donc pour résumer, dans un lycée parisien, des élèves arrivent avec un voile, le proviseur demande de l’enlever. Une élève refuse et accuse celui ci de l’avoir giflée. Ce que nie le proviseur.

Toujours est il que la député LFI Danielle Simonnet en rajoute une couche:

Le proviseur se retrouve avec des menaces de mort. Tous ceux qui ont été émus par l’assassinat de Samuel Paty et Dominique Bernard apprécieront très peu cette intrusion du politique dans cette affaire.

*******************************************************************************************************

Dans un ordre d’idée similaire, la dessinatrice Coco a présenté une caricature dans Charlie Hebdo:

Un gamin de Gaza poursuit un rat vraisemblablement pour le manger et une adulte l’en empêche car en temps de ramadan, on ne doit pas manger avant le coucher du soleil.

Humour noir, humour crade, humour Charlie. On aime ou pas.

Mais quand on est Charlie, soit on aime, soit si on aime pas, on ne rit pas, on ne regarde pas et on ne dit rien.

Or des députés LFI là encore se sont démarqués en protestant contre ce dessin. Sarah Legrain, Sofian Chikirou et Carlos Martens Bilongo ont protesté contre ce dessin.

Sofia Chikirou allant même jusqu’à écrire « Vous n’aurez pas notre haine, mais vous la méritez. » reprenant d’une manière qu’on peut appeler ignominieuse, le titre du livre écrit par un journaliste dont l’épouse a été assassinée au Bataclan « Vous n’aurez pas ma haine ».

Et Sarah Legrain a écrit « Tout bonnement immonde. Et venez pas pleurer sur la liberté d’expression. Vous l’avez. Juste quand vous en faites n’importe quoi avec, ne vous étonnez pas qu’on vous le dise. »

Cette ancienne professeur de français (j’ose le dire, c’est une personne publique, c’est sur le site de l’Assemblée Nationale et dans sa profession de foi (pour G. P.)) aurait elle enseigné à ses élèves une liberté d’expression à géométrie variable ?

Le Rassemblement National a beaucoup de mal à faire du ménage dans son parti. Il semble que La France Insoumise aussi et comme ses membres occupent encore plus l’espace médiatique par leurs sorties, c’est encore plus visible.

Tout est relatif

Le collectif du Val de Vire a maintes fois qualifié le futur collège Emile Maupas (censé accueillir 700 élèves) de collège usine.

Bien.

Je consultais le site « La Café Pédagogique » site résolument revendicatif et très à gauche. D’ailleurs, la première page laisse une bonne place à Rodrigo Arenas, auquel nous avons déjà consacré un billet, pour faire la ̷p̷u̷b̷l̷i̷c̷i̷t̷é̷ promotion pour la parution de son livre.

Or disais-je, alors que je consultais un article consacré à un enseignant qui travaille en collège:

https://www.cafepedagogique.net/2024/03/01/docs-sur-leduc-julien-marec-un-enseignant-des-quartiers-nord-face-au-choc-des-savoirs/

J’eus la surprise de voir dans quelle catégorie se situait un collège de cette taille:

Alors le collège Emile Maupas sera t’il un collège usine ou un collège de taille moyenne ?

Nul doute que les camarades syndiqués du collectif du Val de Vire nous renseigneront !

Les arguments peuvent changer selon l’endroit où vous vous trouvez.

Rappelez vous l’histoire déjà contée ici:

Où les arguments du collectif du Val de Vire étaient les mêmes que ceux du président de droite de la Manche et les arguments de Jean Léonce Dupont les mêmes que ceux des enseignants de la Manche.

Bizarre, vous avez dit bizarre ? Comme c’est étrange !

Vive la mixité sociale !

Ainsi donc, au conseil municipal, comme prévu, Nicole Desmottes remplace Marc Andreu Sabater comme maire de Vire Normandie. L’occasion de voir la morosité de certains voir leur espoir s’envoler malgré de gros efforts, au prix d’une trahison.

Autre remplacement, le groupe Vire Normandie écologique et solidaire voit Rosine Leverrier être remplacée par Françoise Laurent, et donc rejoindre donc Gilles Allègre.

Nous avons donc là deux enseignants représentant le groupe. Est ce ce qu’on peut appeler de la mixité sociale ?

Il faut dire que dans la liste se présentant aux municipales 2020, 19 sur 47 étaient dans l’enseignement, 15 dans la santé ou le social.

Cette mixité sociale chère au collectif « Non à la fermeture du collège du Val de Vire » n’est donc pas là de mise.

A propos, ce collectif, qui a déjà demandé au contribuable de le soutenir, va je suppose continuer lors de l’appel qu’il veut lancer. C’est à dire qu’il va demander de nous faire payer sa décision d’insister sur la voie judiciaire. Notre avis ne compte vraiment pas.

Il a intérêt à mieux se préparer qu’il ne prépare ses textes qu’on peut lire sur sa page Facebook:

Légitime ou non légitime ?

Suite à la décision du Conseil Général du Calvados (responsable du budget des collèges du département) de fusionner les deux collèges publics virois, les parents d’élèves des parents du Val de Vire se sont élevés. Cette protestation était tout à fait légitime. Sans aucun doute. Ah, « légitime« , vous verrez que nous reviendrons sur le terme plusieurs fois.

Légitime par les protestations dans la rue (en station ou par des manifestations), en affichage, tractage, par des pétitions, par des articles de presse, sans aucun doute.

Légitime en empêchant le déroulement normal d’assemblées élues par les citoyens, qu’elles soient départementale ou municipale ? Certainement pas. Ces manifestations sont complètement illégales. Elles sont illégales et illégitimes car allant contre la volonté des représentants des citoyens.

A moins de remettre en cause la démocratie représentative.

L’association de parents d’élèves est allée au tribunal pour contester la validité de la décision du Conseil Général du Calvados. Légitime, oui, il le pouvait car, d’ailleurs, ce tribunal est allé dans son sens. Le Conseil Général n’avait pas respecté les règles nécessaires pour le vote.

Le Conseil Général du Calvados ayant revoté la fusion, cette fois ci en respectant les règles, l’association est allée à nouveau devant le tribunal. Non sur la forme cette fois ci mais sur le fond.

Or, une question importante se pose: un tribunal, représentant le pouvoir judiciaire, peut il remettre en cause une décision prise par une assemblée élue (pouvoir législatif) représentant le peuple ?

Au nom de la séparation des trois pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire), est ce légitime ? Non.

D’ailleurs, le tribunal a renvoyé l’association dans les cordes, qui plus est en lui demandant de payer les frais de justice de la partie adverse.

L’association se pose la question de faire appel.

Alors un détail étonnant, cette intervention de Jean Yves Cousin qui était lors de précédentes législatures représentant de la 6ème circonscription du Calvados, sur le site de Vire FM, nous interroge:

Aurait il oublié ses précédents mandats ? Aurait il apprécié la confusion des pouvoirs ? Légitime ?

Montesquieu au secours !

Pour ce qui est de l’assemblée des opposants, il n’échappera à personne que la lutte n’est pas pour les enfants mais vraiment politique.

Ce n’est pas pour rien que Gaëtan Prévert, le patron (collectif écocitoyen et solidaire, socialiste) est allé chercher Noë Gauchard, Arthur Delaporte représentants NUPES et a évité Nicolas Dupont Aignan qui en passant par Vire avait apporté son soutien pour la non fusion.

Plusieurs fois Pascal Martin a également apporté son soutien tout comme Jean Yves Cousin. S’en est il rapproché ?

Certains seraient plus légitimes que d’autres ?

D’ailleurs, lors d’une interview publiée sur Vire FM, Gaëtan Prévert déclarait:

Que le département ait cette volonté, aucun doute là-dessus. D’ailleurs, il gère son budget comme bon lui semble et il rend des comptes à la fin de chaque législature devant les électeurs.

Mais en quoi le pouvoir exécutif (Madame Borne) et législatif national (Fredy Sertin alors député) interviennent-ils dans les pouvoirs locaux ? Est ce une ignorance du fonctionnement institutionnel (pour un professeur d’histoire je n’ose le croire) ou une volonté de politiser cette histoire en vue d’élections à venir ? C »est plus probable.

L »association veut faire appel (malgré semble t’il l’avertissement de son avocate) mais comment comprendre si c’est la volonté de l’état cette déclaration à la Voix le Bocage:

Seront ils légitimes d’intervenir ? En tous cas, le contribuable sera sûrement sollicité pour rembourser les 1500 € demandés par le tribunal, voire plus peut être si l’appel est repoussé. Et cette contribution sera considérée comme légitime.

Réactions à la démission du maire de Vire

Suite à la démission de maire de Vire, Marc Andreu Sabater, il est curieux de voir la variété des réactions.

Freddy Sertin ex directeur de cabinet du maire et ex député de l’arrondissement salue son engagement:

Rien de plus normal.

Pascal Martin souhaite un bon rétablissement et souligne une opposition… politique

Mais la plus curieuse réaction a été celle de Régis Picot, adjoint (et directeur de la radio).

On dirait qu’il a eu un pistolet dans le dos pour être obligé de répondre quelque chose. « Proche de ma famille » et pourquoi pas « proche de moi » puisqu’il était ami d’enfance ?

Et à qui doit il sa « carrière » politique sinon à Marc Andreu Sabater qui l’a mis sur sa liste ?

Il a finalement renoncé à postuler pour la place de maire. Il aura au moins compris que la trahison ne paie pas toujours.

——————————————————————————————————————————

Donc notre ex maire, donc déchargé d’un lourd poids, mais toujours conseiller général a pu assister à nouveau, depuis quatre mois, à une réunion du dit Conseil Général.

Le président a été content de l’accueillir à nouveau, soulignant que des oppositions ne l’avaient pas ménagé.

Cette opposition a répondu:

Comme quoi la violence de sa réponse montre la conscience de sa culpabilité.

Mais à la violence ils nous ont habitués.

Quand Mélenchon relance Pétain

Suite au discours de politique générale de Gabriel Attal, premier ministre, devant la représentation nationale, Jean Luc Mélenchon a émis ce tweet:

Donc « le discours le plus réactionnaire depuis un siècle ».

Ou comment recrédibiliser ou réhabiliter les discours de Pétain et Laval !

Bien Jean-Luc. La maison de retraite te tend les bras !

Changement de fonction, changement de look

Ce monsieur que vous ne connaissez peut être pas s’appelle Rodrigo Arenas. Il est né de parents exilés chiliens et venu en France à 4 ans. Il accède à la fonction de co-président de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) soit la plus importante fédération de parents d’élèves.

Le monsieur est souvent présent sur les plateaux de télévision, au moins sur les écrans à l’occasion de la crise du covid. On le voit souvent vindicatif à propos des conditions du confinement. Mais jamais, au grand jamais il n’est fait état de ses opinions politiques.

Mais en juin 2022, nous le retrouvons (à droite) à l’Assemblée Nationale, élu avec l’étiquette France Insoumise. Quelle surprise ! Les parents d’élèves allant voter pour des listes de représentants sont ils vraiment au courant de ceux pour qui ils mettent un bulletin dans l’urne ?